Clementine-Hélène Dufau

Peintre, affichiste et illustratrice française

Née le 26 février 1870 à Paris, décédée le 3 août 1954 à Zurich, à l’âge de 84 ans.


Dans son enfance, Clémentine-Hélène Dufau fait une mauvaise chute qui l'oblige souvent à rester allongée et la laissera légèrement boiteuse. Durant ces heures de confinement, elle commence à dessiner et se révèle particulièrement douée, une vocation et un monde s'ouvre à elle. Elle suit les cours de William Bougereau à l'académie Julian, la seule école à proposer un enseignement artistique aux femmes. Forte de plusieurs médailles et prix, dont le Prix Marie Bashkirtseff, elle parvient à vivre de son art, en tant que portraitiste, affichiste et décoratrice. Elle a fait les portraits de nombreuses personnalités de son époque, comme la famille Rostand dont elle décore aussi la Villa Arnaga, aujourd'hui Musée et Maison Jean Rostand, ou Jeanne Lanvin. C'est elle qui réalise l'affiche de lancement du journal La Fronde, entièrement conçu, rédigé et réalisé par des femmes, fondé par Marguerite Durand en 1898. Elle est décorée de la Légion d'honneur en 1909 et l'Etat lui passe des commandes dont des panneaux décoratifs pour la nouvelle Sorbonne : Astronomie, Mathématiques, Radioactivité et Magnétisme. Cependant, passant peu à peu de mode, cette femme indépendante, sombre dans la pauvreté et sera enterrée dans le carré des indigents au cimetière de Thiais dans le Val de Marne. 

Comme on le voit dans son autoportrait, sur l'affiche de La Fronde ou dans le portrait de Jeanne Lanvin, les femmes peintes par Clémentine-Hélène Dufau soutiennent avec puissance le regard du spectateur ou de la spectatrice, fières d'elles-mêmes et d'un avenir qu'elles semblent envisager comme un espace à conquérir.

A la fin de sa vie, Clémentine-Hélène Dufau s'est tournée vers l'ésotérisme, qui faisait la part belle aux femmes et publie, en 1932, un livre-testament,  Les Trois Couleurs de la lumière, dans lequel elle dénonce les violences faites aux femmes en les mettant en parallèle avec celles faites à la terre par les hommes.

 

En savoir +

1.- Autoportrait (1911) © Musée d'Orsay, Paris  2. - Portrait d'Edmond Rostand vers 1909 ©  Villa D'Arnaga- Edmond Rostand  3.- Affiche réalisée pour le lancement du journal La Fronde (1898)  © BnF  4. - Vision intime (1913) © Musée national Poznan (Pologne)    5. - Portrait de Jeanne Lanvin (1925) © Musée des Arts Décoratifs, Paris   6. - Clémentine-Hélène Dufau en 1921 © Agence Rol, BnF

 

A lire