Chronologie du droit de vote des femmes dans le monde de 1883 à 1954

(liste non exhaustive) 

 

 

1893 : Nouvelle-Zélande. Eligibilité en 1919.

 

1901 : l'Australie, à la suite de son unification et indépendance, étend les droits de vote et d'éligibilité des femmes, obtenus auparavant en Australie-Méridionale, à tout son territoire (exercé pour la première fois pour les élections fédérales en 1902), sauf en Tasmanie (1903). Toutefois, ce droit ne s'applique alors qu'aux femmes blanches ; les femmes aborigènes, notamment, en sont exclues au même titre que les hommes aborigènes

 

1906 : la Finlande adopte le suffrage universel, sans restrictions sexuelles, sociales ni raciales, pour l'élection du Parlement (avec éligibilité égale des femmes et des hommes), le suffrage universel est également adopté en 1906 aux Nouvelles-Hébrides. Les élections législatives finlandaises de 1907 sont les premières au monde où des femmes (au nombre de dix-neuf) sont élues députées.

 

1913 :   Norvège

 

1915 :   Danemark, y compris l'Islande

 

1917 :   Russie  

 

1918 :   Arménie

             Hongrie  (à partir de l'âge de 24 ans)

             Canada (mais Québec seulement en 1940)      

             Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande, mais droit de vote censitaire accordé aux femmes à partir                 de l’âge de 30 ans.

             En 1928 que leur statut sera aligné sur celui des hommes.

             Tchécoslovaquie

             Pologne

             Roumanie (uniquement dans les provinces de Transylvanie, Bucovine et Bessarabie, de plus femmes sont                   non-éligibles)

             Géorgie,

             Azerbaïdjan,

             Autriche1er novembre 1918

             Allemagne30 novembre 1918

 

1919 :    Pays-Bas (éligibilité dès 1917),

              Luxembourg,

              Belgique (pour les élections municipales)

              Suède, de façon définitive (droit donné entre 1718 et 1771, puis entre1862 et 1919),

              Nouvelle-Zélande, le droit de vote, déjà obtenu en 1893, est complété par le droit d’éligibilité.

 

1920 :    Albanie,

              États-Unis, droit de vote restreint aux femmes blanches jusqu'au Voting Rights Act de 1965  

 

1922 :    État libre d’Irlande, dès 21 ans, comme les hommes

 

1923 :    Roumanie (électrices, mais non-éligibles)

 

1923 :    Turquie (mais pas à toutes les élections et pas l’éligibilité)

 

1924 :     Mongolie 

 

1926 :     Inde (partiel),

               Liban (partiel)  

 

1927 :     Uruguay (droit ponctuel lors d'un plébiscite local) 

 

1928 :     Royaume-Uni, droit de vote étendu à toutes les femmes âgées de plus de 21 ans 

 

1929 :     Équateur 

 

1930 :     Afrique du Sud, pour les femmes blanches seulement

               Turquie (droit de vote aux élections municipales ; loi votée le 6 décembre 1929),

               Grèce (élections municipales) 

 

1931 :      Portugal, il est reconnu aux femmes diplômées de l’enseignement secondaire alors que pour les hommes

                il est uniquement demandé de savoir lire et écrire. Il est étendu à l'ensemble des femmes en 1974.

                Sri Lanka,

                Espagne (jusqu'en 1936 pour tout corps électoral féminin, puis à partir de 1939 seulement pour les

                femmes diplômées de l'enseignement

                secondaire, puis ce droit fut perdu de nouveau jusqu'au rétablissement de la démocratie en 1975) 

 

1932 :      Roumanie (droit de vote universel et éligibilité)

                Thaïlande,

                Maldives,

                Uruguay,

                Brésil

 

1934 :      Cuba,

                Turquie (droit de vote étendu et éligibilité)

 

1935 :      Birmanie,

                Philippines (sur l’avis d’un référendum réservé aux femmes qui récolte plus de 95 % de oui) 

 

1938 :      Bolivie,

                Ouzbékistan

 

1939 :      Salvador 

 

1940 :      Elections provinciales à Québec, sous la pression du mouvement féministe mené Thérèse Casgrain :

                les Québécoises peuvent voter, 24 ans après les Manitobaines, qui furent les premières au Canada à avoi

                ce droit  

 

1941 :      Panama (limité, conditionné par le niveau d’éducation)

 

1942 :      République dominicaine 

 

1944 :    Bulgarie,

                France (premières élections en 1945. La question du vote des femmes - et souvent des hommes -    dans les colonies françaises est extrêmement compliquée, et traitée au cas par cas  suivant que les territoires sont ou non  voués à devenir des départements  ; ainsi les femmes votent dès 1945 en Guadeloupe et en Martinique. Cependant les « indigènes »  font longtemps l’objet d’une exclusion politique, l’égalité citoyenne ne sera consacrée qu’en 1956, par la loi-cadre de Gaston Defferre. )

 

1945 :      Yougoslavie 

 

1945 :       Italie 

 

1945 :      Japon

 

1946 :      Espagne (pour les femmes mariées)

                Panama (suffrage étendu à toutes les femmes)

 

1947 :      Argentine,

                Venezuela 

 

1948 :      Belgique (en 1920, il n’est reconnu que pour les élections communales) 

                Israël (Il est reconnu aux femmes dès la déclaration d’indépendance prononcée par David Ben Gourion) 

 

1949 :      Chili 

 

1950 :      Haïti (Les femmes ont eu le droit de vote grâce à leurs luttes. Ce droit ne sera vraiment effectif qu'en 1957)

 

1952 :      Liban (réservé aux femmes titulaires d'un certificat d'études primaires jusqu'en 1957)

                       Grèce

                Bolivie

                Inde (le droit de vote des femmes est soumis à certaines spécificités par rapport à celui des hommes) 

 

1953 :      Mexique 

 

1954 :      Colombie 

                Pakistan,

                Syrie