Rosa Bonheur

Peintre et sculptrice française

Née le 16 mars 1822 à Bordeaux, morte le 25 mai 1899 à By, à l’âge de 77 ans.


Rosa Bonheur fut une peintre animalière extrêmement reconnue de son vivant. Elle s'habillait en homme, trouvant cela infiniment plus pratique, tous les six mois elle devait faire renouveler son permis de travestissement officiellement pour raison médicale.

 

Plus d'information à venir !

 

En savoir +

1. Lapins vers 1840. Musée des Beaux-Arts de Bordeaux   2 . Tête d'âne  3. Etude de vache vers 1840  4. Foire aux chevaux, 1853, Metropolitan  Museum of Art, New York  5. Chien (assis) © Fontainebleau, musée de Fontainebleau (château)  6. Portrait de Rosa Bonheur (1898) par Anna Klumpke qui fut sa dernière compagne,  Metropolitan Museum of Art, New York.

"Quel ennui d'être limitée dans ses gestes quand on est une fille !"

 

« Je porte la culotte, écrivait-elle, et trouve ce costume tout à fait naturel. La nature nous ayant donné à tous deux jambes, je ne comprends pas que les femmes qui travaillent surtout ne soient pas plus confortablement et plus proprement à leur aise, d'avoir deux manches dans le bas, pour trotter dans la boue, et monter en voiture. J'espère que la mode en viendra, à la grande dignité de notre espèce et qu'on se réservera la jupe souveraine pour le salon, afin de faire voir sa peau à tout le monde comme à son mari. » *

 

Rosa Bonheur,

*citée par Hubertine Auclert,

in « La robe », Le Radical, 26 décembre 1899

 

 

 

Permission de travestissement accordée à Rosa Bonheur

Paris, le 12 Mai 1852 Nous, Préfet de Police, [...] Autorisons la demoiselle Rosa Bonheur demeurant à Paris, rue ... n° 320 à s'habiller en homme ; pour raison de santé sans qu'elle puisse, sous ce travestissement, paraître aux spectacles, bals et autres lieux de réunion ouverts au public. La présente autorisation n'est valable que six mois, à compter de ce jour.

 

A lire

Rosa Bonheur, une artiste à l'aube du féminisme de Marie Borin, éditions Pygmalion (2011)

Ceci est mon testament de Rosa Bonheur, éditions La petite iXe (2012)