Jeanne Chauvin

Avocate française

© Ordre des avocats de Paris
© Ordre des avocats de Paris

Née le 22 avril 1862 à Jargeau (Loiret) et morte le 7 septembre 1926 à Provins, à l’âge de 64 ans.


Jeanne Chauvin est la première femme à plaider en France

 

Jeanne Chauvin nait en 1862, un après que Julie-Victoire Daubié ait été la première française à obtenir son baccalauréat. Vingt ans plus tard en 1892, après avoir brillamment décrocher un double baccalauréat Sciences et Lettres, puis deux licences l’une en Philosophie, l’autre en Droit, elle devient la deuxième française à obtenir un doctorat de Droit après Sarmisa Bilcesco. La thèse  de Jeanne Chauvin porte sur l’Étude historique des professions accessibles aux femmes. Elle y affirme notamment que l’influence de la Bible et de la religion catholique ont accru les inégalités juridiques entre hommes et femmes. 

 

Mais la route du barreau est barrée aux femmes. Elles ne peuvent pas être avocate. Qu'à cela ne tienne, elle se battra ! 

 

Jeanne Chauvin demande, dès 1893, aux parlementaires qu’il soit accordé à la femme mariée le droit d’être témoin tant dans les actes publics ou privés et que soit reconnue la capacité des femmes mariées à disposer des produits de leurs industries personnels ou de leur travail.

 

Et elle lutte avec son frère, Emile, lui-même avocat, pour que les femmes puissent accéder au métier d’avocat.e. Leurs actions permettront l’adoption de la loi de 1900 autorisant les femmes diplômée d’une licence en droit à être avocat.

 

Le 19 Décembre 1900,  elle prête serment devant la Cour d’Appel de Paris devenant la deuxième femme à entrer dans la profession d’avocat quelques jours après Sophie Balachowsky-Petit. Jeanne Chauvin avait tellement fait parlé d’elle dans ses combats que c’est sciemment que lui a été refusé cette place de première femme assermentée. Peu importe, c’est une pionnière, et elle sera la première à plaider en 1907 ! 

Si Jeanne Chauvin plaida peu, elle consacra le reste de sa vie à se battre pour l’émancipation des femmes en particulier dans le domaine juridique.

 

Depuis 2017, la bibliothèque de la faculté de droit de l'université Paris-Descartes porte son nom.

 

 

 

 

 

En savoir +

A lire

1. Proposition de loi sur la capacité des femmes mariées de disposer du produit de leur travail ou de leur industrie par Jeanne Chauvin, 1893. Consultable sur Gallica.bnf.fr 

2. Gravure de Louis Remy Sabattier représentant Jeanne Chauvin.