Hubertine Auclert

Journaliste et militante féministe française

Née le 10 avril 1848 à Saint-Priest-en-Murat, décédée le 4 août 1914 à Paris, à l'âge de 66 ans.


Surnommée la "Suffragette françaiseHubertine Auclert a consacré sa vie à la lutte pour les droits des femmes et en particulier celui de voter et d'être éligible.

 

Militante, journaliste, créatrice du journal La Citoyenne, elle s’est battue non seulement pour les droits civils, mais aussi pour leurs droits politiques, elle s’approprie le mot « Féministe », inventé de façon moqueuse par Alexandre Dumas fils, et l’arbore fièrement dans ses édito et écrits.

 

En 1910, de même que Marguerite Durand, elle se présente aux élections législatives, pour défendre le droit de vote des femmes, leurs candidatures seront invalidées…

 

 

 

Plus d'info à venir 

 

En savoir +


 

"Il faudrait que nous soyons des créatures folles et insensibles pour ne pas nous occuper de politique."

 

Hubertine Auclert

in La Citoyenne

 

 

 

"Les hommes libres ont uniformisé leur costume simple ; celles qui rêvent de devenir leurs égales ne peuvent prétendre conserver les artifices d'esclaves, le luxe anti-égalitaire qui ne s'acquiert qu'au détriment de la liberté.

Pour pouvoir vivre indépendante de l'homme, la Française n'a pas seulement à faire augmenter ses ressources, elle doit aussi amoindrir ses besoin fictifs. »

Hubertine Auclert,

in « La robe », Le Radical, 26 décembre 1899

 


A lire



A lire en ligne sur Gallica


Lien vers Le vote des femmes sur Gallica