Jeanne Deroin

Journaliste et féministe française

Née à Paris le 31 décembre 1805, décédée à Londres le 2 avril 1894, à l’âge de 88 ans.


" Une Assemblée législative entièrement composée d'hommes est aussi incompétente pour faire les lois qui régissent une société composée d'hommes et de femmes que le serait une assemblée composée de privilégiés pour discuter des intérêts des travailleurs."

 

Jeanne Deroin

Discours annonçant sa candidature, 1848

 

 

Ouvrière autodidacte passée par le saint-simonisme, Jeanne Deroin fonde, en 1848, avec Désirée Veret-Gay, La Politique des Femmes dont le sous-titre est Liberté, égalité, fraternité pour tous et pour toutes… (la bataille pour l'inclusion de tout le monde dans la langue ne date ps d'aujourd'hui).

Elle est la première femme à se présenter à une élection législative en 1849 (alors que les femmes n'en ont pas encore obtenu le droit…). Elle est aussi la première à accoler « masculin » derrière le terme « suffrage universel » 

A la suite du coup d'état du 2 décembre 1851, suivi par  un Second Empire très autoritaire, Jeanne Deroin s'exile à Londres où elle meurt dans la misère.

 

En savoir +


A lire

La Démocratie à l'épreuve des femmes : 3 figures critiques du pouvoir, 1830-1848 ( Désirée Veret, Eugénie Niboyet, Jeanne Deroin), de Michèle Riot-Sarcey, éditions Albin Michel (1994)