Harriett Beecher Stowe

Femme de lettres et abolitionniste américaine

© Gurney & Sons (1852)
© Gurney & Sons (1852)

Née le 14 juin 1811 à Litchfield dans le Connecticut et morte le 1er juillet 1896 à Hartford dans le Connecticut, à l'âge de 85 ans.


Harriett Beecher Stowe est auteure de La Case de l'Oncle Tom.

 

Harriett Beecher Stowe naît dans une famille protestante humaniste, engagée dans la lutte contre l'esclavage - son père est pasteur et ses sept frères le seront aussi. 

Elle fait des études brillantes et devient enseignante. Sa sœur Catherine Beecher a fondé plusieurs Female Seminaries, établissements d'enseignement pour les filles, et sa sœur Isabella Beecher était une fervente suffragette. En 1832, elle épouse Calvin Stowe, pasteur et professeur de théologie, comme elle ouvertement abolitionniste, au point que le couple devra quitter Cincinnati pour se réfugier à Brunswick dans le Maine. En 1850 est promulgué le Fugitive Slave Act, texte de loi statuant sur la restitution à leur "propriétaire" des esclaves évadés capturés. Le Fugitive Slave Act embrase le combat entre esclavagistes et anti-esclavagistes. C'est pour y répondre qu'Harriet Beecher Stowe (qui a déjà publié des nouvelles) fait paraître en feuilleton, à partir du 5 juin 1851, La Case de l'oncle Tom dans le National Era, un journal abolitionniste. C'est un succès immédiat, le roman est alors édité en volume avec des illustrations de 

La Case de l'oncle Tom est attaqué par les esclavagistes et critiqué par les milieux littéraires qui le taxent de sentimentalisme. Il est pourtant traduit dans plusieurs langues et devient un phénomène comme la littérature américaine n’en avait encore jamais connu, laissant une empreinte importante dans l'Histoire de la littérature engagée.

 

La légende raconte que Lincoln quand il a rencontré Harriett Beecher Stowe aurait dit : "C'est donc cette petite femme qui est responsable de cette grande guerre". Il parlait de la Guerre de Sécession (1861-1865) qui aboutira à l'abolition de l'esclavage le 18 décembre 1865.

 

Durant des années Harriett Beecher Stowe a fait des tournées de conférences aux Etats-Unis et en Europe. Son mari et elle ont continué à s'impliquer dans la cause des Noir.e.s, conscient.e.s que légiférer n'était pas suffisant et que l'émancipation devait passer par l'éducation.

Sans jamais plus rencontrer le succès de La Case de l'Oncle Tom, Harriett Beecher Stowe a continué à écrire. Elle réalisait aussi des peintures florales dont elle décorait ses meubles. On peut visiter sa maison à Hartford aujourd'hui transformé en musée (The Harriett Beecher Stowe Center).

Elle a fini ses jours diminuée par la maladie d'Alzheimer.

 

En savoir +

La Case de l'oncle Tom, édition originale (1852)
La Case de l'oncle Tom, édition originale (1852)
© Hammatt Billings, illustration pour La Case de l'oncle Tom (1852)
© Hammatt Billings, illustration pour La Case de l'oncle Tom (1852)

A lire