Christina Robertson

Peintre écossaise

Autoportrait (1822) ©  Victoria and Albert Museum, Londres
Autoportrait (1822) © Victoria and Albert Museum, Londres

Née en 1796 à Fife en Ecosse, morte en 1854 à Saint-Petersboug en Russie, à l'âge de 59 ou 60 ans.


Difficile de trouver des dates précises sur cette peintre écossaise du dix-neuvième siècle qui pourtant fut célèbre de son temps, mais comme beaucoup de femmes vite oubliée...

Née Saunders dans une famille de peintres - son père enseigne la peinture et son oncle est miniaturiste - Christina Robertson est formée par ses proches qui reconnaissent rapidement ses talents de portraitiste. En 1819, elle a déjà une importante clientèle dans l'aristocratie anglaise. En 1822, elle épouse James Robertson, également peintre, ils s'installent dans un atelier commun à Londres, mais c'est elle qui est la plus talentueuse et la plus demandée. Dès 1823, elle intègre les expositions de la Royal Academy. Elle met au monde huit enfants, dont seuls quatre atteindront l'âge adulte. 

Ses tableaux sont appréciés pour la façon dont elle magnifie ses sujets, on notera aussi son travail de la lumière et de la matière, en particulier des tissus. Ses portraits de personnalités connues sont très souvent repris dans la presse et sa renommée gagne la France et la Russie où elle est invitée à travailler.

Elle se sépare régulièrement de sa famille pour aller faire des portraits à l'étranger.

Elle fait plusieurs séjours en Russie où elle devient membre de l'Académie Impériale des Arts, elle est également membre de la Royal Scottish Academy, tout en continuant à exercer dans son atelier londonien.

En 1849, elle retourne à Saint-Petersbourg où elle avait déjà passé une année en 1839, et y travaille jusqu'à sa mort en 1854. Elle est enterrée au cimetière protestant de Volkhov, une grande partie de son œuvre se trouve au musée de l’Hermitage.


En savoir +

1. Portrait d'Alexandra Nikolaïevna, fille de l'empereur Nicolas Ier, 1840, Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg  2. Portrait de l''impératrice Alexandra Fedorovna, 1840-1841, Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg  3. Portrait De Julia Feodorovna Kurakina (1841)  4. Portrait de Maria Nicolaevna, Duchess de Leuchtenberg (1841) Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg