Lucie Cousturier

peintre et écrivaine française

Autoportrait 1905-10 © Indianapolis Museum of Art
Autoportrait 1905-10 © Indianapolis Museum of Art

Née le 19 décembre 1876 à Paris, décédée le 16 juin 1925 à Paris, à l'âge de 48 ans.


Peintre néo-impressionniste, née dans une famille aisée, Lucie Cousturier commence à montrer très tôt des dons pour la peinture et ne sera pas détournée de sa vocation. Elève de Signac, amie de Seurat, elle leur consacre plusieurs pages dans ses écrits.

Durant la Première Guerre mondiale, elle vit à Fréjus à côté de campements de tirailleurs sénégalais qui y séjournent avant leur montée au front. Après avoir visiter ces campements, elle organise des cours d'alphabétisation à son domicile. Elle raconte cette expérience dans Des Inconnus chez moi (1920)qui sera suivi par Mes inconnus chez eux (1925).

Entre 1921 et 1922, elle fait un voyage en Afrique-Occidentale française dont elle ramène de nombreuses toiles et trois nouveaux livres qui racontent ce périple. Cela avant d’autres intellectuels engagés comme André Gide ou Michel Leiris. Revenue en France, elle écrit dans Le Paria, « journal des prolétariats noirs et jaunes », et consacre la fin de sa vie au combat pour l’émancipation des peuples de couleur.

 

En savoir +

A lire

1. Femme faisant du crochet (entre 1910 et 1925) © Musée d'Orsay, Paris - 2. Nègre écrivant (entre 1921 et 1924) © Musée Annonciade, Saint Tropez - 3. Vêpres à Kissidougou (1923) © Collection particulière - 4. Portrait de Lucie Cousturier par Maximilien Luce (1903) © Musée Annonciade, Saint Tropez