Colette

Femme de lettres française

© Agence Mondial Photo-Presse/ Bnf
© Agence Mondial Photo-Presse/ Bnf

Née le 28 janvier 1873 à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne), décédée le 3 août 1954 à Paris, à l’âge de 81 ans.


Mondialement reconnue et saluée comme un génie, Colette fait partie de ces rares femmes à avoir été ainsi consacrée de son vivant. Ecrivaine et femme libre, son œuvre est largement autobiographique et retrace à travers ses amours (elle assumait pleinement sa bisexualité) sa volonté d'aller au bout d'elle-même et ce que la vie à offrir. 

Colette se marie trois fois. Henri Gauthier-Villars dit Willy, son premier mari, l'initie à la vie mondaine et la pousse à écrire ses souvenirs qu'il publie sous son nom sans la prévenir ! Colette, qui signera Colette Willy jusqu'en 1923,  lui en voudra toute sa vie. Le couple se sépare en 1905. Colette se lance dans une carrière théâtrale, se produisant parfois avec l'une de ses amantes, Mathilde de Morny. Elle vit ainsi quelques années scandaleuses et libératrice durant lesquelles, elle se travestie souvent en homme. En 1909, elle rencontre Henry de Jouvenel, homme politique et journaliste, elle l'épouse en 1912. Elle accouche en 1913, de son unique fille, Colette-Renée. Mais les infidélités répétées de Jouvenel la meurtrisent et à 40 ans, elle entame une liaison avec le fils de ce dernier, Bertrand de Jouvenel, âgé de 16 ans. Après son premier divorce, elle avait écrit La Vagabonde en guise de vengeance, après  cette seconde séparation, elle écrit Julie de Carneilhan. Elle a 52 ans quand elle rencontre son troisième mari, Maurice Goudeket qui, lui, en a 36, il sera son compagnon jusqu'à sa mort.

Après Judith Gautier, femme de lettres et la fille de Théophile Gauthier, en 1910, Colette est la deuxième femme élue membre de l'académie Goncourt en 1945. Elle en est en outre, entre 1949 et 1954, la première femme présidente

Si Colette se montre peu intéressée par les questions politiques et souvent hostile aux mouvements féministes - elle était contre le droit de vote pour les femmes ! - elle n'en reste pas moins une icône pour nombre de féministe. Elle représente un modèle de femme émancipée, autonome, brillante et libre tant sur le plan professionnel que personnel.

 

 

En savoir +

«Plus que sur toute autre manifestation vitale, je me suis penchée, toute mon existence, sur les éclosions. (…) Le monde m'est nouveau à mon réveil chaque matin, et je ne cesserai d'éclore que pour cesser de vivre.» 

 

Allocution de Colette aux étudiants lors de la projection du Blé en herbe en 1954, quelques mois avant sa mort.


A lire

A voir

A voir en ligne