Katherine Hepburn

Actrice américaine

© Metro-Goldwyn-Mayer (1941)
© Metro-Goldwyn-Mayer (1941)

Née le 12 mai 1907 à Hartford dans le Connecticut, décédée le 29 juin 2003 à Old Saybrook dans le Connecticut à l'âge de 96 ans.


Katherine Hepburn nait dans une famille cultivée, anticonformiste et engagée, son père est médecin, sa mère a étudié à Bryn Mawr, université privée réservée au femmes,  et elle lutte pour les droits des Noirs et des Femmes. Deuxième d'une fratrie de six enfants, trois filles, trois garçons, son enfance est heureuse, sportive et rythmée par les combats de ses parents. "La maison", écrit-elle dans son autobiographie, "était un vrai forum." Et puis, quand elle a quatorze ans et demi, Tom, son frère adoré, de deux ans son aîné, se suicide sans laisser aucune explication sur les raisons qui ont guidé son geste, au point que la famille se demandera toujours s'il ne s'agissait pas d'un accident. Mais chez les Hepburn, on ne pleure pas, on se doit à la vie, on continue. Katherine ne retournera pas au lycée, "Je me sentais à part. Je connaissais une chose que mes camarades ignoraient : la tragédie." Jusqu'à son entrée à Bryn Mawr, elle étudie seule chez elle, épaulée de temps en temps par des professeurs particuliers. À l'université, elle découvre le théâtre et tête baissée part s'installer à New-York pour tenter sa chance. Elle essuie un certain nombre de revers, mauvaises critiques, renvois, etc., mais dévorée d'ambition et confiante en elle, elle s'obstine. Après être passée de petits rôles en plus grands rôles au théâtre, elle fait un bout d'essai et est choisie par Cukor pour interpréter la fille de Lionel Barrymore dans Heritage (1932). Rencontre déterminante : ils tourneront dix films ensemble. Mariée quelques années à Ludlow Ogden Smith, qui restera son ami toute sa vie, Katherine Hepburn a eu plusieurs aventures sans jamais plus vouloir se remarier. Si sa relation avec le milliardaire Howard Hughes défraya la chronique, le grand amour de sa vie fut Spencer Tracy, rencontré sur le tournage de La Femme de l'Année, en 1941. Elle a 34 ans, il en a 41, il est marié et le restera. Malgré cela (et quelques infidélités) leur relation durera vingt-sept ans, jusqu'à la mort de Spencer Tracy, terrassé par une crise cardiaque le 10 juin 1967 dans la cuisine de Katherine Hepburn.

Actrice talentueuse, bûcheuse et hyper volontaire, jouant presqu'autant au théâtre qu'au cinéma, elle a toute sa vie repoussé ses limites, autant physiques qu'émotionnelles. Sa voix qui lui causait beaucoup de soucis fut un objet constant de soin et de travail, et elle a fini, en 1969, par interpréter Coco Chanel  à Broadway durant sept mois, dans la comédie musicale Coco, d'Alan Jay Lerner. Les deux derniers mois des représentations, le rôle à été repris par Danielle Darrieux.

 

Katherine Hepburn a incarné à la ville comme à l'écran une femme libre, moderne, fantaisiste et entreprenante, sa personnalité se confond avec ses personnages, souvent inspirés d'elle, une "femme de tête", "portant la culotte" et éternelle "mademoiselle gagne-tout", elle joue jusqu'à l'âge de 87 ans ( One Christmas de Tony Bill, TV, 1994). 

 

Elle a renvoyé aux femmes l'image d'une femme indépendante et les a faites se rêver séductrices en pantalon. Dans une interview, après qu'elle ait déclaré : "Je n'ai pas vécu comme une femme, j'ai vécu comme un homme, j'ai fait ce que j'avais envie de faire, j'ai gagné assez d'argent pour être mon propre maître et je n'ai pas eu peur de vivre seule",  la journaliste lui demandait si c'était pour cela qu'elle portait des pantalons, "Non," a-t-elle répondu :" je porte des pantalons parce que c'est confortable."CQFD...   

 

En savoir +

"If you play all the rules, you miss all the fun."

"Si vous respectez toutes les règles, vous passez à côté de tout le plaisir. "

A lire

A voir