Mary Lou Williams

Compositrice, arrangeuse et pianiste africaine-américaine

Née le 8 mai 1910 à Atlanta, décédée à Durham le 28 mai 1981, à l’âge de 71 ans.


Pionnière du jazz, Mary Lou Williams commence sa carrière très jeune et joue avec Duke Ellington dès ses 17 ans !

Son père a abandonné sa mère, Virginia Riser, pianiste qui doit faire des ménages chez des Blancs pour survivre. Dès l'âge de deux ans, Mary Lou Williams est capable de reproduire à l'harmonium un morceau que sa mère vient d'y jouer. Grâce à cette dernière qui invite des musiciens à venir jouer chez elle du ragtime, du boogie-woogie et du blues, Mary Lou Williams beigne dans un univers musical riche et apprend la musique en autodidacte. En 1915, Virginia Riser épouse Fletcher Burley, également pianiste,  il encourage la petite fille et elle va rapidement prendre des cours de piano classique dans différentes écoles de musique où à chaque fois ses talents impressionnent ses professeurs. Elle commence à participer à des concerts à l'âge de 7 ans, ce qui lui permet de gagner un peu d'argent. La situation financière de la famille s'est améliorée, mais le racisme dont elle est l'objet pèse douloureusement sur elle (les vitres de la maison familiales sont régulièrement brisées à coup de jets de pierres). Mary Lou Williams entame sa carrière de pianiste de jazz à l'âge de 12 ans. Elle côtoie plusieurs grands musiciens et musiciennes de jazz de l'époque tous et toutes époustouflé.es par cette enfant prodige. Emu par son talent, le grand Louis Armstrong l'embrasse après l'avoir entendue jouer. Mais c'est, dira-t-elle, la pianiste, cheffe d'orchestre et compositrice, Lovie Austin (qui a entre autres composé Down Hearted Blues pour Bessie Smith), qui aura le plus d'influence sur elle. 

En 1927, à l'âge de 17 ans, elle se marie  avec le saxophoniste John Williams, et ensemble ils créent un groupe de jazz. Mais Mary Lou Williams continue à jouer avec d'autres formations dont celle d'Andy Kirk pour lequel elle va composer et arranger plusieurs morceaux. Ne sachant ni lire (elle joue à l'oreille qu'elle a absolue) ni écrire une partition, Andy Kirk écrit sa musique pendant qu'elle la joue. Ce qui rapidement lui pèse et en un temps record elle apprend à écrire la musique et pourra dorénavant transcrire elle-même ses compositions. Elle écrit pour les plus grands : Earl HinesCab CallowayLouis Armstrong, Duke Ellington,… mais elle est sous-payée, voire pas payée du tout.

En 1942, elle divorce de John Williams et épouse le trompettiste de jazz Shorty Baker, dont elle se sépara également.

Elle joue sur toutes les grandes scènes des Etats-Unis, dont le célèbre Café Society de New York et anime une émission de radio hebdomadaire Mary Lou Williams's Piano Workshop dans laquelle elle accueille l'avant-garde du bebop Dizzy Gillespie, Charlie Parker, Thelenious Monk. Autant de musiciens pour lesquels elle compose de nombreux morceaux dont le célèbre In the Land of Oo-Bla-Dee souvent attribué à tort à  Dizzy Gillespie.

Elle expérimente avec Zodiac Suite des ponts entre jazz et musique classique, mais l'œuvre en 12 parties comme les 12 signes du zodiaque est mal reçue, en outre Mary Lou Williams croule sous les problèmes d'argent. Espérant se refaire, elle part pour une longue tournée en Europe qui commence en Angleterre, mais elle ne parvient pas à jouer autant qu'elle le voudrait, ni à se renflouer. Déprimée, elle se retire un temps de la scène et se convertit à la religion catholique. Soutenue par Lorraine et Dizzy Gillespie, elle recommence à se produire sur scène et connaît un certain succès. Les années 1960 sont pour elle, celles de la composition de musiques sacrées qui gardent cependant des accents jazz : préludes, chœurs, messes, dont Music for Peace commandée par le Vatican. C'est une période faste, elle interprète musique sacrée et jazz lors des nombreux concerts organisés par son nouveau manager. Prix et reconnaissance sont enfin au rendez-vous.

Elle est la première femme à créer son labelMary Records, et sa société d'édition. Elle fonde le Pittsburgh Jazz Festival en 1964 et fait plusieurs apparitions à la télévision.

Elle qui disait "La musique vient de l'esprit, du cœur et du bout des doigts. Les exercices donnés dans les écoles de musiques détruisent les sensations naturelles." devient professeuse d'histoire du jazz à l'Université Duke à Durham. 

En 1978, elle est invitée à jouer à la Maison Blanche par le président Jimmy Carter

Longtemps oubliée des encyclopédies, Mary Lou Williams a pourtant enregistré plus d'une centaine de disques et a composé une œuvre d'une importance et d'une richesse qu'on re-découvre enfin.

 

En savoir +

A écouter

A écouter

A lire