Elisabeth Vigée-Lebrun

Peintre française

Autoportrait au chapeau de paille (après 1792), National Gallery, Londres ( salle 33)
Autoportrait au chapeau de paille (après 1792), National Gallery, Londres ( salle 33)

Née le 16 avril 1755 à Paris, morte le 30 mars 1842 à Paris, à l'âge de 87 ans.


 

Elisabeth Vigée Lebrun fut la portraitiste officielle de Marie-Antoinette.

Le père d'Elisabeth Vigée-Lebrun, Louis Vigée était pastelliste, il a tout de suite reconnu et encouragé le talent de sa fille.  « Tu seras peintre, mon enfant, ou jamais il n’en sera »lui dit-il en voyant ses dessins. Mais ce père si bienveillant, meurt quand la future artiste a 12 ans. C'est sa mère qui continuera à la soutenir en pourvoyant à son éducation artistique auprès de plusieurs peintres reconnus de l'époque, dont Joseph Vernet. Mais c'est surtout en recopiant les grand maîtres qu'elle dit s'être formée.

Rapidement, elle se fait une réputation de portraitiste et sa carrière est fulgurante. En 1776, elle a épousé Jean-Baptiste Pierre Lebrun, peintre et marchand d'art, sans doute pour échapper à son beau-père qui s'accaparaît tous les revenus de ses tableaux.

En 1778, elle devient la peintre officielle de la reine Marie-Antoinette.

L'esprit et  le talent d'Elisabeth Vigée-Lebrun sont appréciés du tout-Paris et son hôtel particuliers devient un lieu à la mode.

En 1783, alors qu'elle n'a que 28 ans, elle est admise à l'Académie Royale de peinture et de sculpture, en même temps que sa concurrente Adélaïde Labille-Guiard.

 

En 1789, quand la Révolution éclate, elle fuit avec sa fille, Julie, âgée de 9 ans, laissant son mari à Paris.

Elle écrira dans ses Mémoires : « Les femmes régnaient alors, la Révolution les a détrônées. »

Vont s'ouvrir alors, jusqu'en 1809, vingt années de voyages qui vont conduire la mère et la fille dans plusieurs grandes cours d'Europe, en Italie, en Russie, en Angleterre et en Suisse. Partout Elisabeth Vigée-Lebrun exercera ses talents de portraitiste et côtoiera les grands artistes de son temps : Lord Byron, Madame de Staël, …

Elle rentre en France en 1809, vit entre Paris et Louveciennes, et continue à tenir salon et à peindre jusqu'à ce que sa vue déclinante ne l'en empêche. 

 

Une très belle exposition lui a rendu hommage au Grand Palais du 25 septembre 2015 au 11 janvier 2016.

http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/elisabeth-louise-vigee-le-brun

 

 

En savoir +

A lire

Quelques tableaux

1. Autoportrait  (1790) © Galerie des Offices, Florence - 2. La Tendresse maternelle (l'artiste avec sa fille, 1786)  Musée du Louvre, Paris - 3. Marie-Antoinette dite "à la Rose" (1783) © Château de Versailles - 4. Madame Grand (1783) © MET, New York - 5. La Comtesse de la Châtre (1789) © MET, New York 6. L'Impératrice Yelizaveta  Alekseyevna (1798) © Musée de l'Ermitage, Saint-Petersbourg