Kay Sage

Peintre et écrivaine américaine

Née le 25 juin 1898 à Albany dans l'état de New York, morte le 8 janvier 1963 à Woodbury dans le Connecticut, à l'âge de 65 ans.


Kay Sage issue d'une famille riche vit une enfance de voyage et de culture au côté de sa mère, femme forte, indépendante et libre, mais aussi souvent dépressive.  Très tôt intéressée par l'Art, elle se forme à la Corcoran Art School à Washington. En 1924, elle épouse le Prince  Ranieri di San Faustino, auprès duquel elle mène une vie mondaine qu'elle qualifiera de "marais stagnants". Elle quitte son mari pour se retrouver elle-même et se consacrer à son art. Elle s'installe à Paris et se lie avec plusieurs peintres surréalistes, en particulier André Breton qu'elle hébergera pendant un an à Greenwich Village pendant la Seconde Guerre mondiale, mais surtout Yves Tanguy avec lequel elle entame une histoire d'amour. Ils se marieront en 1940 aux Etats-Unis où Kay est retournée au début de la guerre. Elle fera de nombreuses démarches afin d'aider ses amis à émigrer. En France, elle a affirmé son style et commencé à exposer en tant que peintre surréaliste.

Kay Sage et Yves Tanguy s'installent à Woodbury dans le Connecticut, chacun a son atelier et travail à son œuvre, en "double solitaire". L'œuvre de Kay sage est très mentale et mystérieuse et elle ne faisait rien pour la rendre accessible. En 1955, Yves Tanguy meurt brutalement d'une hémorragie cérébrale, Kay Sage arrête peu à peu de peindre, se consacrant à l'écriture, en particulier à son autobiographie China Eggs (Les Œufs de porcelaine) et à la constitution d'un catalogue raisonné de l'œuvre de Tanguy. A quelques jours de la parution du catalogue, Kate Sage se donne la mort en se tirant une balle dans le cœur.

En savoir +

A lire

Kay Sage, ou, Le surréalisme américain de Chantal Vieuille, éditions Complicité (2002)

Double Solitaire: The Surreal Worlds of Kay Sage and Yves Tanguy by Stephen Robeson Miller, The Katonah Museum of Art/The Mint Museum  (2011