Eugénie Brazier

Cheffe cuisinière française

© Archives Pages d'Ecriture, Editions Gründ
© Archives Pages d'Ecriture, Editions Gründ

Née le 12 juin 1895, à La Tranclière (Ain), décédée le 2 mars 1977 à Sainte-Foy-lès-Lyon, à l’âge de 81 ans.


Eugénie Brazier, dite la mère Brazier, créatrice et cheffe du célèbre bouchon lyonnais qui porte son nom (12, rue Royale à Lyon) est la première femme à obtenir, en même temps que Marie Bourgeois,  trois étoiles au guide Michelin en 1933. Elles seront suivies par Marguerite Bise en 1951, puis Anne-Sophie PIc en 2007. La profession de chef.fe cuisinier.e est encore majoritairement masculine.

Les recettes de la mère Brazier sont traduites dans le monde entier.

 

A noter : En 2003, la rue Marceau (dans le 1er arrondissement de Lyon) est rebaptisée rue Eugénie-Brazier, en hommage à Eugénie Brazier et à son restaurant La Mère Brazier

En novembre 2016, dans les Halles Paul Bocuse plusieurs allées sont baptisées du nom de "mères*" lyonnaises - ces cuisinières, à l’origine de la renommée de la table lyonnaise - ainsi peut-on déambuler dans les allées Vittet, Léa, Bizolon, Filloux, Andrée, … et Brazier !

 

 

Ces cuisinières, à l’origine de la renommée de la table lyonnaise .

 

Plus d'informations à venir !

 

En savoir +

A lire