Si/si, les femmes existent association culturelle qui défend la mémoire de femmes qui ont marqué l’Histoire, mais que l’histoire a le plus souvent oubliées cherche une dessinatrice ou un dessinateur pour un projet de bande dessinée qui devrait être publié à l’automne 2022.

 

Le scénario (en cours d’écriture) sera signé par Anne Monteil-Bauer et mettra en scène une jeune historienne aux prises avec la rédaction de sa thèse sur les suffragistes avant la Première Guerre mondiale et une enquête familiale qui va s’avérer aussi douloureuse que lumineuse. Une double histoire de filiation donc, celle d’une jeune femme avec la famille du père qui ne l’a pas reconnue et celle de nous tous et toutes avec une histoire (celles des  femmes) qui ne nous a pas été racontée. Ce tressage de la grande et de la petite histoire nous entrainera sur les traces de féministes de la fin du 19e et du début du 20e siècle en France et aux USA.

 

Le ton, mêlant humour, onirisme et histoire, nous emportera autant dans une balade historique que dans l’univers mental d’une jeune femme d’aujourd’hui.

 

Dessinatrice ou dessinateur vous devrez : 

 

- Etre sensible à l’histoire des femmes et à la lutte contre toutes les discriminations.

 

- Avoir envie de vous plonger dans les archives pour leur donner vie et les offrir de façon légère et vive au grand public. 

 

- Avoir envie de développer une histoire et un univers sur la durée d’un album (très différent des strips ou comics strips)

 

 

- Ne pas craindre le mélange des genres (humour, gravité, poésie, histoire, onirisme, bd, roman graphique) 

 

- Avoir le goût du travail en équipe, être apte au dialogue, à l’échange d’idées et de points de vue, tenir les délais convenus. 

 

- Pouvoir dégager suffisamment de temps dans les 12 mois à venir pour réaliser l’album.

 

Si vous remplissez toutes ces conditions, alors nous vous proposons une première étape de sélection !

A vos crayons !

 

 

1#

Sur les12 personnages historiques * de la liste ci-dessous, vous croquerez Madeleine Pelletier et Ida B. Wells + au minimum 4 autres personnalités de votre choix (prises dans la liste bien sûr) en pied dans une attitude que vous aura inspiré sa biographie, la ou les photographies qui existent d’elles et la citation proposée ici que vous mettrez dans la bouche du personnage. Vous ferez pour chacune une à trois vignettes maximum. 

 

Hubertine Auclert : « Il faudrait que nous soyons des créatures folles et insensibles pour ne pas nous occuper de politique. »

 

Marguerite Durand : « Les femmes prétendent avoir le droit de donner leur avis sur toutes les questions intéressant la société et l’humanité, dont elles sont membres comme les hommes. »

 

Louise Michel : « Notre place dans l'humanité ne doit pas être mendiée mais prise »

 

Madeleine Pelletier : « Je ne vois pas pourquoi ce sont les femmes qui doivent raccommoder les chaussettes et faire la cuisine. Les hommes s'y mettront. »

 

Nelly Roussel : « Tant que la femme croira à la nécessité de la souffrance, à la légitimité de son asservissement, et ne s’insurgera ni contre l’une ni contre l’autre, … il n’y a évidemment aucune raison pour qu’elle cesse de souffrir et d’être esclave. »

 

Séverine : « La femme réputée inférieure n’a d’emploi que comme contribuable ; qu’un devoir : celui de payer ; qu’un droit : celui de se taire. »

 

Jane Addams : « La vraie paix, ce n’est pas l’absence de guerre, c’est la présence de la justice. »

 

Amelia Bloomer : « Nous devrions obliger les hommes à porter nos robes quelques heures et ils se feraient rapidement les avocats du changement. »

 

Anna J. Cooper : « Il est de l’intérêt de tous de s’écouter tous. Sans la moitié de l’humanité que représente les femmes, le monde boite. »

 

Mary Church Terrell : « Arrêtez d’utiliser le mot nègre. C’est un mot inapproprié à tout point de vue, il ne représente aucun pays et ne correspond à rien. Je suis une africaine-américaine. »

 

Angelina Grimké : « Je n’entends rien aux droits des hommes ou aux droits des femmes. Je ne reconnais que les droits humains. »

 

Ida B. Wells :  « La seule façon de réparer une injustice, c’est de faire resplendir  sur elle la lumière de la vérité. »

 

 

2 #

Vous réunirez les 6 personnages (ou plus) que vous aurez choisis dans un salon imaginaire. 

 

 

3 #

Vous dessinerez la situation suivante en 3 à 9 cases max : 

 

Hubertine Auclert à sa table de travail est en train d’écrire un article dans lequel  elle refuse de célébrer le 14 Juillet. Elle écrit ou dit : « Le 14 juillet 1789, si mémorable par la prise de la Bastille, ne fut pour les femmes qu’une journée de dupes. Pendant que la dignité féminine est foulée aux pieds, il ne peut pas y avoir de fête nationale, parce qu’il ne peut pas y avoir parité de satisfaction dans la nation. »  La citation devra apparaître  d’une manière ou d’une autre dans vos vignettes. Vous ferez attention à varier les valeurs de plan et la dimensions des cases.

 

•••

 

 

Vous nous enverrez l’ensemble de vos dessins (1#,2#,3#) en PDF, ainsi qu’une courte lettre de présentation à sisilesfemmesexistent.bd@gmail.com  entre le 20 et le 23 Août minuit. 

 

Une réponse vous sera faite entre le 30 Août et le 6 septembre.

 

Une présentation publique du projet aura lieu le 19 septembre au Rize à Villeurbanne dans le cadre des Journées du Matrimoine.

 

Nous nous réservons la possibilité, dans un second temps, pour départager les candidat.es que nous aurons retenu.es de leur demander de réaliser un storyboard à partir des premières pages du scénario.

 

 

La dessinatrice ou le dessinateur sélectionné.e recevra une enveloppe de 1500 € minimum, (recherche de fonds complémentaires en cours) en droits d’auteur.trice, puis un pourcentage sur les ventes des albums.

 

 

 

 * Vous trouverez sur certaines (mais pas toutes) des renseignements et des pistes à suivre dans notre répertoire, pour les autres, il vous faudra fouiller le web…